Actualités

17 avril 2019

Investissement responsable : une catégorie de plus en plus appréciée des investisseurs

Investissement responsable

La durabilité est-elle en train de devenir un critère majeur de décision pour les investisseurs financiers ?

On peut se poser la question quelques mois après l’annonce de la diffusion en open source de la NEC, ou Net Environmental Contribution®. Cet indicateur environnemental, applicable au secteur financier, a été conçu pour mesurer l’adéquation des activités économiques avec la transition énergétique et écologique. Il évalue aussi la compatibilité de l’activité avec les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. La NEC est portée par Sycomore (gestionnaire d’actifs), Quantis, et I Care & Consult (deux cabinets de conseil en transition environnementale).

La durabilité : une dimension stratégique de l'investissement

Peut-on faire de cet engagement pour l’investissement durable une généralité de l’investissement financier ? PwC, cabinet de conseil et d’audit d’envergure mondiale, vient de publier Private Equity Responsible Investment Survey 2019, une étude informée sur le sujet. Une des conclusions de l’étude est particulièrement intéressante : l’investissement responsable – qui englobe la prise en compte des questions ESG (environnement, social et gouvernance) – est une dimension de plus en plus stratégique pour les sociétés de gestion. La prise en compte de la durabilité est considérée comme un indicateur de la capacité de résilience et de transformation d’une entreprise.

« Il est de plus en plus évident que céder une entreprise sous-performante en matière ESG d’une part sera plus difficile, et d’autre part cela aura des conséquences sur sa valeur. »


Martin Naquet-Radiguet, Associé de PwC France

Un autre enseignement de l’étude est l’engagement de la France, en avance sur les chiffres internationaux. En effet, si 91% des répondants à l’étude déclarent avoir une politique ESG en place ou en cours d’élaboration, c’est le cas de 95% des interrogés en France. 72% (89% en France) utilisent ou développent des indicateurs clés de performance pour suivre, mesurer et rendre compte des progrès de leur politique d’investissement responsable. Enfin, 35% des répondants au global possèdent des équipes spécialement dédiées à l’investissement responsable dans leur société de gestion. En France ce taux monte à 40%. Ces chiffres corroborent la volonté du gouvernement français qui entend faire de Paris l’une des capitales mondiales de la finance verte.

La NEC, indicateur responsable

Revenons à la NEC. Nous saluons cet indicateur et cette démarche qui consiste à évaluer l’investissement sur des critères autres que la pure rentabilité – c’est aussi le choix que nous faisons à DeeptInvest®. Tout en couvrant par un chiffre unique des domaines d’application sectoriels très larges, la NEC réussit à prendre en compte l’ensemble des enjeux environnementaux pertinents pour chaque secteur économique.

Deux questions devront pourtant trouver une réponse avant que la NEC devienne l’outil de référence qu’elle pourrait être : la qualité de l’expertise sectorielle pour chaque activité évaluée, et l’indépendance de la notation. N’oublions pas, en effet, que Sycomore est à la fois juge et partie, puisque c’est un gestionnaire qui se rémunère sur les fonds placés, lesquels sont aussi notés par la NEC.

Ceci dit, nous restons très heureux de voir un autre acteur du marché adopter une démarche de notation financière sur des critères ESG. Tous nos vœux accompagnent la NEC pour qu’elle éclaire au mieux les décisions d’investissement durable !