Actualités

15 mai 2024

Associés : Pilier fondamental de l'investissement immobilier collectif

associés en SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont des véhicules d'investissement collectif. Elles permettent aux épargnants d'investir dans l'immobilier sans avoir à acheter directement des biens. Un des éléments clés du fonctionnement des SCPI est le rôle des associés. Cet article propose donc un aperçu détaillé des associés en SCPI : leurs droits, leurs obligations et les différents types de parts qu'ils peuvent détenir.

Qu'est ce qu'un associé en SCPI ?

Un associé en SCPI est un investisseur qui détient des parts dans une SCPI. En achetant ces parts, l'associé devient copropriétaire des biens immobiliers détenus par la SCPI. Il a donc droit à une fraction des revenus générés par ces biens, proportionnellement à son investissement. Les SCPI sont gérées par des sociétés de gestion qui se chargent de la sélection, de l'acquisition et de la gestion des biens immobiliers.

Les type de véhicules d'investissement dans les SCPI

Les associés peuvent détenir différents types de parts, chacune ayant des caractéristiques spécifiques :

  1. SCPI de Rendement : Ces parts sont les plus courantes. Elles permettent aux associés de percevoir des revenus réguliers sous forme de dividendes. Ils proviennent des loyers des biens immobiliers détenus par la SCPI.
  2. SCPI Fiscales : Ces parts permettent de bénéficier d'avantages fiscaux spécifiques en plus des loyers des biens immobiliers. Ils viennent en effet en contrepartie d'un investissement dans des biens immobiliers répondant à des critères particuliers (loi Pinel, loi Malraux, etc.) et nécessite une période d'investissement encadré par la législation en vigueur.
  3. SCPI de Plus-Value : Ces parts se concentrent sur l'appréciation du capital. Leur objectif principal est donc de réaliser une plus-value à la revente des biens immobiliers. Cette catégorie n'existe pas en tant que telle au sens ou les SCPI de plus-value peuvent être assimilée à des SCPI de rendement sans le rendement. L'objectif d'investissement dans ces fonds est alors l'espoir d'une plus value potentielle lors de la vente du patrimoine à moyen ou long terme (à partir de 8 ou 10 années d'investissement).

Droits et devoirs des associés

Droits des associés en SCPI

Les associés en SCPI disposent de plusieurs droits, notamment :

  • Droit aux Dividendes : Les associés reçoivent une part des revenus locatifs nets générés par le portefeuille immobilier de la SCPI, après déduction des frais de gestion.
  • Droit d'Information : Les gestionnaires doivent informer régulièrement les associés de la situation financière de la SCPI, de la composition du portefeuille immobilier et des perspectives d'évolution.
  • Droit de Vote : Les associés participent aux assemblées générales de la SCPI. Ils peuvent voter les résolutions importantes, telles que l'approbation des comptes annuels, la distribution des dividendes ou la modification des statuts.
  • Droit de Cession : Les associés peuvent céder leurs parts librement en fonction des contraintes de marché car les SCPI sont des placements qui peuvent être exposés à des problèmes de liquidité.

Obligations des associés en SCPI

En tant qu'investisseurs, les associés ont également des obligations :

  • Apport en Capital : Pour devenir associé, il faut acquérir un minimum de parts. Par ailleurs, la société de gestion a pour rôle d'en fixer le montant.
  • Participation aux Assemblées : Même si leur participation est facultative, les associés se doivent de participer aux assemblées générales. Le but étant d'y exercer leur droit de vote et de poser des questions aux gérants.
  • Respect des Statuts : Les associés doivent aussi se conformer aux statuts de la SCPI et aux décisions prises lors des assemblées générales.

Avantages et inconvénients d'investir en SCPI

Comme tout investissement, devenir associé d'une SCPI présente son lot d'avantages et d'inconvénients.

Avantages

  • Diversification : Investir en SCPI permet de diversifier son portefeuille sans avoir à gérer directement des biens immobiliers.
  • Revenus Passifs : Les associés perçoivent des revenus réguliers. Ce qui en fait d'ailleurs une option attractive pour les investisseurs à la recherche de rentabilité.
  • Gestion Professionnelle : La gestion des biens immobiliers est confiée à des professionnels expérimentés. Ce qui réduit ainsi les contraintes pour les associés.

Inconvénients

  • Liquidité Limitée : Les parts de SCPI ne sont pas aussi liquides que les actions ou les obligations. Leur revente peut donc prendre du temps.
  • Risque de perte en Capital : Comme pour tout investissement, il existe un risque de perte en capital, notamment en cas de dévalorisation des biens y compris le montant investi qui n'est pas garantie.
  • Placement long terme : Les SCPI sont des investissements à long terme. Il est généralement recommandé de conserver ses parts pendant une période de 8 à 10 ans. Cette période permet d'optimiser la rentabilité et d'amortir les frais d'entrée.

Pour conclure, devenir associé en SCPI est une solution d'investissement attrayante pour ceux qui souhaitent diversifier leur portefeuille et générer des revenus passifs. Toutefois, il est essentiel de bien comprendre les droits et obligations associés à ce type d'investissement. En étant bien informé, chaque investisseur peut tirer le meilleur parti de son investissement en SCPI.

Source: Deeptinvest 15/05/2024

Articles similaires

Toutes les actualités